Du fil et une aiguille, une machine à coudre pour les mieux équipés : Aujourd’hui on vous apprend à faire votre masque

Le virus se transmet soit par l’inhalation de gouttelettes d’eau émises par les postillons, la toux des malades, via une main amenée à toucher votre visage et donc la bouche, le nez, les yeux.

 

NOUS ATTIRONS VOTRE ATTENTION SUR UN POINT CLE :

Pour fabriquer vos masques, vous devez absolument utiliser les matières que nous vous indiquons ici qui ont été évaluées sur un niveau minimum de filtration et de respirabilité.

Comment va-t-il nous protéger ?

En fait il va surtout protéger les autres… le masques que vous allez fabriquer et donc porter, va protéger les autres si vous êtes malade ou porteur du virus. Alors on se dit, que si tout le monde en porte un, on va limiter la propagation. Sa présence nous rappelle en continu l’importance de ne pas approcher les mains du visage

Pour garantir l’efficacité de vos masques vous devez absolument utiliser des matières qui répondent à des caractéristiques techniques précises en terme de « respirabilité » et de « filtration ». 

Il est essentiel que vous utilisiez uniquement des matières que le groupement Savoir Faire Ensemble vous indique sur cette page et dont les fabricants ont fait évaluer ces caractéristiques. 

Des tests ont été fait sur les matières que vous allez utiliser pour filtrer ces fameux postillons. Sur la notice de votre Kit, le niveau de filtration sera indiqué et correspondra à un masque « grand public » Cat. 1 et Cat. 2.

Catégorie 1 : les masques filtrants individuels à usage des professionnels en contact avec le public. Filtration > 90%.

Catégorie 2 : les masques filtrants de protection à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe (sans contact avec le public). 

VOUS NE DEVEZ PAS OUBLIER QUE LE PORT DE CE MASQUE NE REMPLACE PAS LES GESTES BARRIERES QU’IL FAUT CONTINUER D’APPLIQUER.

Sa fabrication

Pour vous aider à fabriquer votre masque nous avons mis à disposition un tuto « Savoir Faire Ensemble ».

Il est essentiel que vous utilisiez uniquement des matières que le groupement Savoir Faire Ensemble vous indique ci-dessous et dont les fabricants ont fait évaluer leurs caractéristiques de « respirabilité » et de « filtration ». Ces évaluations catégorisent les matières éligibles dans l’une des deux catégories de masques (masque catégorie 1 ou masque catégorie 2, selon la note interministérielle révisée le 26 avril) et le fabricant doit communiquer son numéro de rapport d’évaluation.

Vous trouverez ci dessous des liens pour commander des Kits de fabrication dont les matières ont été évaluées CAT.1 ou CAT.2. Nous mettrons cette liste d’entreprises à jour régulièrement pour vous proposer le plus large choix possible.

Liste des entreprises proposant des matières évaluées CAT 1 ou 2 :

Entreprise Eminence : Kit de 10 masques Antiprojection  

Entreprise Mondial Tissus : Kit de masques « Grand Public »

Entreprise Hexagone Confection : Kit de masques « Grand Public »

Entreprise Make Me Stitch : MakeMeStitch – Masques à coudre lot de 5 

Manipuler votre masque

Avant de mettre un masque :

1. Lavez-vous les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique,

2. Appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veiller à l’ajuster au mieux sur le visage,

3. Vérifier l’absence de jet d’air dans les yeux lors d’une expiration forte.

    Lorsque l’on porte un masque :

    1. Eviter de le toucher et de le déplacer,

    2. Chaque fois que l’on touche un masque usagé, se laver les mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique,

    3. Si besoin de boire ou de manger, il faut que vous changiez de masque,

    4. Le masque doit être porté 4h heures maximum

    Pour retirer le masque :

    1. L’enlever par derrière (ne pas toucher le devant du masque),

    2. Le masque doit être isolé pour être lavé,

    3. Mettez-le dans un sac plastique à jeter après usage, ou, dans un sac réutilisable à laver en même temps que votre masque,

    4. Se laver les mains avec de l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique.

    Laver son Masque

    Il n’est pas question de faire un masque et de négliger son entretien, cette étape est TRES IMPORTANTE.

    Le masque et son sac peuvent être lavés ensembles et dans ce cas, sortir le masque du sac.
    1. Lavage en machine avec une lessive classique adaptée au tissu avec un cycle long à 60°C,

    2. Un séchage au sèche-linge ou à l’air libre, attention il doit être bien séché !

    3. Un repassage sans vapeur à une température de (regarder la notice de votre masque pour régler la température du fer)

    4. Mettre le masque lavé dans un sac plastique ou tissu propre.

    Ces quatre étapes sont très importantes.

     

    FAQ

     

    Combien de temps dure mon masque ?

    Sur la notice de votre kit, vous avez le nombre de lavages préconisés pour votre masque. Il faut bien compter le nombre de lavage et respecter ceux-ci. Il est possible de mettre une petite croix à chaque lavage au feutre indélébile, sur votre masque pour vous aider.

    Encore une fois, pour garantir l’efficacité de vos masques vous devez absolument utiliser des matières qui répondent à des caractéristiques techniques précises en terme de « respirabilité » et de « filtration ».

    Il est essentiel que vous utilisiez uniquement des matières que le groupement savoir faire ensemble vous indique sur cette page et dont les fabricants ont fait évaluer ces caractéristiques.

     

    VOUS NE DEVEZ PAS OUBLIER QUE LE PORT DU MASQUE NE REMPLACE PAS LES GESTES BARRIÈRES QU’IL FAUT CONTINUER D’APPLIQUER.

    A quoi sert le masque ?

    Le virus se transmet soit par l’inhalation de gouttelettes d’eau émises par les postillons, la toux des malades, via une main amenée à toucher votre visage et donc la bouche, le nez, les yeux. Le masque permet donc pour les plus protecteurs de vous protéger des gouttelettes et pour les autres de vous empêcher d’en transmettre.

     

    Est-ce que le masque « fait maison » me protège ?

    Le port d’un masque « fait maison » peut avoir une efficacité mais sans vous en assurer par un test de respirabilité et de filtration, il est impossible de connaître la performance de votre masque et donc de vous assurer de ne pas transmettre le virus alors que vous le portez.

     

    A défaut d’un masque, est-il utile que je me protège le visage avec un foulard ou une écharpe lorsque je vais faire mes courses ou que je sors dans la rue ?

    Il semble peu probable qu’ils soient efficaces pour se protéger, car les mailles des tissus utilisés laissent passer les virus. Aucune étude à ce jour n’en a démontré l’efficacité. De plus, ils exposent au risque de se toucher fréquemment le visage, et donc se contaminer à travers les mains.

     

    Les visières peuvent-elles remplacer les masques « grand public » ?

    Les visières sont un moyen supplémentaire de protection face aux virus transmis par les gouttelettes. Néanmoins, elles n’ont pas pour vocation de remplacer les masques pour le grand public. Les visières sont essentiellement utilisées en milieu hospitalier, où les soignants côtoient de nombreux malades. Le gouvernement, en lien avec les producteurs nationaux, travaille à la fabrication massive de masques grand public lavables, répondant à des normes strictes afin de pouvoir équiper toute la population.

    Voilà vous savez tout, à vous de jouer maintenant !

    Infos

    En savoir plus

    Espace presse

    Mentions légales

    Site designé par Mayanne, réalisé par Marine et Tim et coordonné par l'équipe Le Slip Français.